Rat de bibliothèque·Romans historiques

Trilogie « Le Siècle » de Ken Follett

Si l’on aime l’écriture de Ken Follett et les romans historiques au long cours, il ne faut pas hésiter à se lancer à l’assaut de ces 3 pavés… On suit les tribulations de plusieurs familles sur trois générations et on se plonge pour découvrir (ou redécouvrir) l’Histoire tourmentée de ces époques! Comme toujours avec Ken Follett difficile de s’arrêter une fois la lecture commencée!

Le Siècle 1: La Chute des géants

A la veille de la guerre de 1914-1918, les grandes puissances vivent leurs derniers moments d’insouciance. Bientôt la violence va déferler sur le monde. De l’Europe aux Etats-Unis, du fond des mines du pays de Galles aux antichambres du pouvoir soviétique, en passant par les tranchées de la Somme, cinq familles vont se croiser, s’unir, se déchirer. Passions contrariées, jeux politiques et trahisons… Cette fresque magistrale explore toute la gamme des sentiments à travers le destin de personnages exceptionnels… Billy et Ethel Williams, Lady Maud Fitzherbert, Walter von Ulrich, Gus Dewar, Grigori et Lev Pechkov vont braver les obstacles pour s’aimer, pour survivre, pour tenter de changer le monde.

Le Siècle 2: L’Hiver du monde

1933, Hitler s’apprête à prendre le pouvoir. L’Allemagne entame les heures les plus sombres de son histoire et va entraîner le monde entier dans la barbarie et la destruction. Les cinq familles dont nous avons fait connaissance dans la Chute des géants vont être emportées par le tourbillon de la Seconde Guerre Mondiale. Amours contrariés, douloureux secrets, tragédies, coups du sort… Des salons du Yacht-Club de Buffalo à Pearl Harbor bombardé, des sentiers des Pyrénées espagnoles à Londres sous le Blitz, de Moscou en pleine évacuation à Berlin en ruines, Boy Fitzherbert, Carla Von Ulrich, Lloyd Williams, Daisy Pechkov, Gus Dewar et les autres tenteront de faire face au milieu du chaos.

Le Siècle 3:  Aux Portes de l’éternité

1961. Les Allemands de l’Est ferment l’accès à Berlin-Ouest. La tension entre Etats-Unis et Union soviétique s’exacerbe. Le monde se scinde en deux blocs. Confrontées à toutes les tragédies de la fin du 20ème siècle, plusieurs familles – polonaise, russe, allemande, américaine et anglaise – sont emportées dans le tumulte de ces immenses troubles sociaux, politiques et économiques. Chacun de leurs membres devra se battre et participera, à sa manière, à la formidable révolution en marche.

kenfollett_trilogie

Mon avis

Après Les Piliers de la Terre et Un monde sans fin, Ken Follett délaisse la période du Moyen-âge, pour se lancer dans une nouvelle fresque historique sur une période allant de la Première Guerre Mondiale à la chute du Mur de Berlin. Comme toujours, les évènements historiques décrits par Ken Follett sont d’une justesse presque documentaire. Cette véracité historique est l’une des principales qualités pour moi de cet auteur. On apprend de nombreuses choses sans que le récit ne soit barbant ou trop scolaire.

Au début de chaque roman, on trouve 3 ou 4 pages de présentation des personnages. En effet, entre les différentes nationalités et les différentes générations, on trouve une multitude de personnages, certains très récurrents, d’autres moins, dans ces ouvrages. Je ne suis pas particulièrement fan de ce genre de présentation en début de livre mais j’imagine que cela peut aider certains lecteurs. Je trouve que l’on peut se passer de cette présentation car les personnages importants sont très bien décrits avec des traits physiques ou des traits de caractères suffisamment identifiables.  Dans cette présentation, les familles sont présentées par nationalité. On retrouve ces mêmes familles tout au long de la trilogie mais sur différentes générations. Le fait de suivre les rebondissements des familles, des enfants et des petits-enfants permet de s’attacher vraiment aux personnages.

  • Angleterre/ Pays de Galles: famille Fitzherbert, famille Williams
  • Allemagne/ Autriche: famille Von Ulrich, famille Franck
  • Etats-Unis: famille Dewar, famille Vialov, famille Pechkov-Jakes
  • Russie: famille Pechkov

Comme souvent, Ken Follett part de petites histoires intimes aux familles pour expliquer la grande Histoire. Malgré des parcours et des nationalités différentes, les personnages se rencontrent et interagissent les uns avec les autres. Entre amours contrariés, espionnage, trahisons, il y a suffisamment de rebondissements pour tenir le lecteur en haleine pendant plus de 3000 pages d’écriture.

J’ai adoré les 3 tomes de cette trilogie dans son ensemble. Si je devais donner un classement je dirais que le troisième tome sur la Guerre Froide est celui que j’ai le moins aimé mais c’est certainement dû au fait que cette période me passionne moins que celle de la Première ou de la Seconde Guerre Mondiale. Évidemment ces périodes historiques sont parmi les plus sombres de notre Histoire, la lecture est parfois difficile notamment pour les scènes de combats ou les évocations des atrocités perpétrées par les nazis dans le second tome. Mais comme dans tous les Ken Follett les happy end sont au rendez-vous heureusement pour les personnages qui subissent toutes sortes de malheur pendant les 4/5ème des romans!

Je vous encourage vraiment à vous lancer dans cette trilogie! Les récits sont remplis d’intrigues et de rebondissements. Tout cela sur une trame de fond historique qui nous apprend de nombreuses choses sur ces périodes. Les personnages sont attachants et l’on suit avec impatience leurs parcours. Ken Follett reste décidément une référence pour les fresques historiques au long cours!

Note: 9/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s