Polars·Rat de bibliothèque

La faiseuse d’anges de Camille Läckberg

Cela faisait un moment que n’avais pas retrouvé l’univers de Camille Läckberg et de ses personnages fétiches. Je me suis laissée tenter par Le dompteur de lions dans les nouveautés dans ma librairie et en le feuilletant voilà que je me rends qu’il me manque celui d’avant… Erreur aussitôt rectifiée!

Résumé

Pâques 1974. Sur l’île de Valö, aux abords de Fjällabacka, une famille disparait sans laisser de trace. La table est soigneusement dressée pour le repas de fête, mais tout le monde s’est volatilisé. Seule la petite Ebba, âgée d’un an, erre, en pleurs, dans la maison abandonnée. L’énigme de cette disparition ne sera jamais résolue.

Trente ans plus tard, Ebba revient sur l’île et s’installe dans la maison familiale avec son mari. Accablés par le deuil et la culpabilité après le décès de leur fils, ils nourrissent l’espoir de pouvoir y reconstruire leur vie, loin du lieu du drame. Mais à peine se sont-ils installés qu’ils sont victimes d’une tentative d’incendie criminel. Et lorsqu’ils commencent à ôter le plancher de la salle à manger, ils découvrent du sang coagulé. C’est le début d’une série d’évènements troublants qui semblent vouloir leur rappeler qu’on n’enterre pas la passé.

De son côté, Erica s’était depuis longtemps intéressée à l’affaire de la mystérieuse disparition sur l’île. Apprenant le retour de la seule survivante, elle se replonge aussitôt dans le dossier. Elle n’imaginait pas que tout avait commencé il y a plus d’un siècle avec une faiseuse d’anges. Elle n’imaginait pas que les secrets familiaux allaient mettre en péril l’une des personnes les plus importantes de sa vie.

20160724_170221
Roman approuvé par Cannelle!

Mon avis

Dès son premier roman, j’avais beaucoup aimé l’univers de Camilla Läckberg avec les personnages d’Erica Falck et de Patrick Hedström. J’apprécie particulièrement le fait que plusieurs histoires s’entrecroisent l’une dans le présent, l’autre sur des évènements anciens.

La faiseuse d’anges ne fait pas exception à la règle. Dans ce roman, pas de meurtres mais une ancienne disparition à expliquer. Le roman commence par un fait divers sur une femme condamnée à mort en Suède: la faiseuse d’anges. On suit ensuite la vie de sa fille, qui doit vivre avec la réputation de sa mère sur les épaules et qui va tomber amoureuse de Herman Göring en voyage en Suède. Plus tard, une famille entière disparait sans laisser de traces. Seule la petite fille d’un an est retrouvée.

L’histoire récente commence avec le retour de cet enfant, devenue adulte, dans sa maison d’enfance. La découverte d’une importante quantité de sang sous le plancher va relancer les recherches sur son passé.

Franchement, l’histoire est prenante. On ne se perd pas malgré les incessants flashbacks qui sont parsemés dans l’intrigue. On retrouve avec plaisir tous les personnages des anciens romans qui avancent tant bien que mal dans leur vie. L’auteur cache bien les liens qui relient les deux histoires donc le dénouement est pour ma part bien réussi.

Toujours aussi fan de Camille Läckberg et sans hésitation on enchaîne avec son tout dernier roman: Le dompteur de lions! Un jour un voyage en Suède devra s’imposer pour visiter tous ces lieux …

Note: 8,5/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s