Polars·Rat de bibliothèque

Le diable de la Tamise de Annelie Wendeberg

On dit qu’il faut parfois embrasser quelques crapauds avant de tomber sur le prince charmant… cet adage doit aussi prévaloir un peu pour les livres. Loin d’être vraiment un « crapaud » ce roman ne m’a pas vraiment emballé… Je pense avoir été plutôt victime de l’attraction émise par sa couverture et son titre prometteur!

2016-10-05-16-54-45

Résumé

Londres,1889. Quand une victime du choléra est retrouvée dans la Tamise, le Dr Anton Kronberg, bactériologiste de son état, est appelé pour confirmer les causes du décès. Toutes les précautions sont prises pour éviter une épidémie. Les choses auraient pu en rester là si les résultats intrigants de l’autopsie n’avaient poussé Kronberg à s’intéresser de plus près à cette affaire. Alors que Scotland Yard souhaite classer ce cas, Kronberg se rapproche de Sherlock Holmes. Et il ne faut que peu de temps au célèbre détective pour percer le secret du médecin qui, en réalité, est… une femme. Un secret qui pourrait la mener droit en prison s’il venait à être révélé. Mais tous deux vont unir leurs forces pour débusquer un criminel aussi redoutable que Jack l’Eventreur…

Mon avis

Pour reprendre dans son roman le personnage de Sherlock Holmes, il faut que l’auteur ait des c**** du courage et de l’audace mais vous me direz pourquoi pas après tout… Malheureusement ce risque est à double tranchant, soit ça passe, soit ça casse… Et dans mon cas ça n’est pas passé!

Pourtant la trame de l’histoire est intéressante: un personnage principal particulier qui cache un lourd secret, une conspiration autour d’armes bactériologiques, l’ambiance du Londres du 19ème siècle… Cependant je n’ai pas réussi à accrocher au style de l’auteur, tout est trop haché, va trop vite… Finalement le fond est là mais la forme n’est pour moi pas au rendez-vous. Même l’introduction du personnage de Sherlock Holmes ne donne pas plus de force à l’histoire.

Cependant c’est le premier roman de cet auteur qui est microbiologiste et on sent en lisant son roman que l’auteur est experte sur le sujet. On apprend plusieurs faits très intéressants de ce point de vue.

Point positif: on a quand même envie de connaitre la fin, de savoir quel sera le dénouement de l’intrigue! Cependant, je n’ai pas accroché au point de le lire d’une traite avec plaisir…

Un fond intéressant mais une forme pas assez accrocheuse pour moi… Il s’agit bien sûr uniquement de mon avis et je suis certaine que d’autres lecteurs ont adoré ce roman.

Note: 4/10

Une réflexion au sujet de « Le diable de la Tamise de Annelie Wendeberg »

  1. « Pour reprendre dans son roman le personnage de Sherlock Holmes, il faut que l’auteur ait des c**** du courage et de l’audace »
    C’est souvent aussi pour booster les ventes ^^, malheureusement.
    Mais c’est effectivement dommage car le personnage principal que tu présentes aurait pu être très intéressant. Pour une fois on ne commence pas avec un enquêteur directement. Ça me fait penser aux livres d’enquête du « Croquemort ». tu devrais essayer ^^

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s