Club de lecture MS·Fantastique·Polars·Rat de bibliothèque·Romans historiques

Spécial Halloween: Meurtres, Sorcières et Citrouille…

Que de lectures pour ce mois d’octobre! Il faut dire que les titres du club de lecture MS étaient tous inspirants donc je ne me suis pas arrêtée à la lecture choisie lors du vote. Résultat: 4 livres lus sur les 5 titres proposés

lecture-halloween

  • Le Crime d’Halloween d’Agatha Christie
  • Un bûcher sous la neige de Susan Fletcher
  • Nous avons toujours vécu au château de Shirley Jackson
  • Simetierre de Stephen King

3 avis de lecture en 1 article aujourd’hui. Je traiterais Simetierre de Stephen King dans un prochain article car je voudrais l’aborder sous un aspect un petit peu différent des articles habituels.

halloween

Résumé

Le 31 octobre, les sorcières s’envolent sur leur manche à balai : c’est Halloween, la fête du potiron. À cette occasion, Mrs Drake a organisé une soirée pour les « plus de onze ans ». Les enfants participent aux préparatifs, sous l’œil nonchalant de Mrs Oliver, qui croque son éternelle pomme. « Savez-vous que j’ai eu l’occasion d’assister à un vrai meurtre ? » se vante Joyce, une fillette à la langue bien pendue, devant la célèbre romancière. Tout le monde lui rit au nez : Joyce ne sait plus qu’inventer pour se rendre intéressante. La fête est un succès, et les enfants font un triomphe au jeu du Snapdragon qui clôt la réception. Tous les enfants ? C’est en rangeant la maison, après le départ des invités, qu’on découvre le cadavre de la petite Joyce dans la bibliothèque. Bouleversée, Mrs Oliver fait aussitôt appel à son ami, le grand Hercule Poirot.

Mon avis

Personnellement je ne suis pas une grande fan d’Agatha Christie et de son personnage Hercule Poirot. Avant celui, je n’avais l’un qu’un roman de cet auteur le très connu Mort sur le Nil. J’ai entamé la lecture un peu à reculons pensant m’ennuyer. Mais finalement non… Ce n’est pas un coup de cœur mais j’ai trouvé la lecture agréable. On découvre l’intrigue en suivant le personnage d’Hercule Poirot flânant et posant des questions dans le voisinage. L’ambiance automnale est bien retranscrite dans le roman. Les nombreux dialogues rendent le récit vivant. J’ai trouvé le début de l’intrigue assez prenante avec cette fillette qui se dit avoir été témoin d’un meurtre et qui est brusquement réduite au silence. Ce n’est que dans les 50 dernières pages que l’histoire accélère pour arriver à un dénouement … qui m’a cependant un peu laissé sur ma fin et que j’ai trouvé un peu tiré par les cheveux.

Une lecture qui m’a agréablement surprise malgré un départ plein d’à-priori sur ce roman. Je pensais m’ennuyer avec ce personnage et finalement je n’ai pas vu le temps passé lors de ma lecture.

Note: 6.5/10

un-bucher-sous-la-neige

Résumé

Au coeur de l’Ecosse du XVe siècle, Corrag, jeune fille accusée de sorcellerie, attend le bûcher. Dans le clair-obscur d’une prison putride, le révérend Charles Leslie, venu d’Irlande, l’interroge sur les massacres dont elle a été témoin. Mais, depuis sa geôle, la voix de Corrag s’élève au-dessus des légendes de sorcières et raconte les Highlands enneigés, les cascades où elle lave sa peau poussiéreuse. Jour après jour, la créature maudite s’efface. Et du coin de sa cellule émane une lumière, une grâce, qui vient semer le trouble dans l’esprit de Charles.

Mon avis

Ma lecture préférée de la sélection sans aucun doute! Dans ce roman on parle de sorcières mais pas de magie noire, de maléfices, de méchantes sorcières aux nez crochus… Ces femmes qualifiées de « sorcières » sont tout simplement ces femmes un peu solitaires du 15ème siècle vivant dans la nature et connaissant les secrets des plantes et leurs vertus thérapeutiques…

Le roman est à double voix. D’un côté, on découvre l’histoire de Corrag, cette jeune fille accusée de sorcellerie en fait victime d’un complot, qui raconte sa vie à un ecclésiastique venu recueillir son témoignage concernant le massacre d’un clan des Highlands. De l’autre côté, on lit la correspondance que ce jeune révérend  envoie à sa femme restée en Irlande dans laquelle il donne son point de vue. Au début, l’aversion est palpable entre le révérend et la jeune fille à cause de ses préjugés envers cette « sorcière » et peu à peu au fil des discussions une complicité se créé entre les 2 personnages.

C’est un superbe roman rempli d’émotions. Le récit de cette jeune fille est tellement vivant qu’on a l’impression d’être dans cette Écosse sauvage. On apprend également le calvaire  éprouvé par ces femmes accusées à tort de sorcellerie à cause de diverses raisons: mœurs un peu légères, difformités, fabrication de remèdes etc…

Superbe livre riche en émotions au cœur d’un paysage magnifique!

Note: 9/10

shirley-jackson

Résumé

« Je m’appelle Mary Katherine Blackwood. J’ai dix-huit ans, et je vis avec ma sœur, Constance. J’ai souvent pensé qu’avec un peu de chance, j’aurais pu naître loup-garou, car à ma main droite comme à la gauche, l’index est aussi long que le majeur, mais j’ai dû me contenter de ce que j’avais. Je n’aime pas me laver, je n’aime pas les chiens, et je n’aime pas le bruit. J’aime bien ma sœur Constance, et Richard Plantagenêt, et l’amanite phalloïde, le champignon qu’on appelle le calice de la mort. Tous les autres membres de ma famille sont décédés. »

Mon avis

Une ambiance vraiment étrange dans ce roman! On se sent suivant les passages du livre: compatissant, intrigué, inquiet, parfois mal à l’aise… En tout cas il ne laisse pas indifférent! On suit l’histoire de la famille Blackwood dans cette maison si particulière à l’écart du reste du village. On apprend que cette famille a subit un drame et qu’il ne reste de cette famille que 3 survivants: Merrycat, la plus jeune, Constance, la grande sœur et leur vieil oncle Jullian. Ces derniers membres de cette famille sont haïs par une grande partie du village et se terrent donc à l’abri des regards dans leur maison.

L’histoire tourne autour de ce drame: l’empoisonnement de la famille Blackwood. Au cours de la lecture, on se pose mille questions, on est complètement dans l’incertitude. Peut-on se fier à la narratrice ? Est-elle folle ? A-t-elle assassiné sa famille pour se venger d’avoir été punie ? Est-elle victime de la tragédie familiale et de la jalousie des villageois ? Est-elle même vivante ? On apprend certaines réponses mais le mystère n’est jamais complètement résolu… Du coup la fin est un peu frustrante à mon goût mais en même temps c’est ce qui donne le charme du roman!

Une très jolie découverte, une ambiance surprenante et qui prend aux tripes  saisissante! Je pense que je lirais d’autres ouvrages de cet auteur dont le style est vraiment singulier!

Note: 8/10

En conclusion, plutôt de belles découvertes avec cette sélection! Je recommande vraiment les deux derniers romans: celui de Susan Fletcher et de Shirley Jackson. Deux styles différents et deux coups de cœur!

Une réflexion au sujet de « Spécial Halloween: Meurtres, Sorcières et Citrouille… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s