Club de lecture MS·Drame·Rat de bibliothèque

Cent ans de Herbjorg Wassmo

Bilan de cette lecture du club de lecture MS du mois de janvier. Une grande fresque familiale intéressante mais qui laisse un arrière goût d’inachevé pour ma part…

wp-1485532333284.jpg

Résumé

Cent ans retrace la vie de plusieurs générations de femmes. Celle de Sara Susanne, de sa fille Elida, et de sa petite-fille, Hjørdis. On y découvre les hommes qu’elles ont voulus, ceux qu’elles ont eus et les nombreux enfants auxquels elles ont donné naissance. La petite Herbjørg, elle, appartient à la quatrième génération de la famille. Son histoire est celle d’une fillette qui se cache dans une grange pour échapper à son regard à lui. Elle possède un carnet et un crayon jaune qu’elle taille avec un petit canif. Sa seule issue est d’écrire pour mieux gommer les embûches trop tôt tendues par la vie. Et filer vers l’avenir comme on grimpe aux arbres pour approcher les oiseaux.

Mon avis

Le résultat est un peu mitigé pour ma part… Le roman, grande fresque familiale, retrace la vie de plusieurs femmes sur quatre générations. Des évènements ordinaires de leur vie de tous les jours. Tout débute avec Herbjorg, petite fille, et on remonte ainsi le temps: cent ans en arrière pour être précise.

On découvre la vie quotidienne de ces femmes à leurs différentes époques respectives avec des vies toujours assez dures et marquées par des évènements douloureux propres à leur condition de femme. Les hommes partent en mer et les femmes triment à la maison pour faire vivre les enfants. Difficile de réaliser ces rêves quand on est une femme dont le but à cette époque est de fonder une famille et de tenir la maison. Cependant, se marier c’est aussi s’affranchir de sa propre famille et accéder à une relative indépendance. J’ai beaucoup aimé suivre la vie de Sara Suzanne plus indépendante et entreprenante par rapport aux trois autres personnages. Le plus frappant et bouleversant dans cette épopée familiale, ce sont les différents sentiments de ces femmes face à leurs enfants. Une progéniture très nombreuse entre 5 et 10 enfants à chaque génération! On sent l’amour que chaque femme porte à ses enfants mais aussi ce sentiment d’être prisonnière de leur rôle de mère au détriment de leurs rêves et de leurs aspirations.

J’ai adoré l’atmosphère du roman, ces paysages nordiques et ce style de vie propre à cette culture. Le style d’écriture est fluide et on passe un bon moment de lecture. Par contre, on saute de la vie d’un personnage à un autre sans vraiment de coupure et cela peut être assez perturbant notamment au départ le temps de se familiariser avec les personnages.

Le gros point négatif pour moi c’est la sensation d’inachevé à la fin du roman en ce qui concerne la petite Herbjorg notamment cette relation avec lui… Difficile aussi de savoir où se situe la limite entre fiction et réalité…

« Réalité ? Mais c’est justement la réalité qui empêche le choix. Et quand on a fait un choix, on ne peut plus changer d’avis, on en devient prisonnier. Par devoir. »

Une lecture agréable mais ce livre ne restera dans mon esprit comme une très bonne lecture! Il permet cependant de découvrir la vie de ces femmes courageuses et les défis auxquels elles seront confrontées chacune à leurs époques.

Note: 6/10

3 réflexions au sujet de « Cent ans de Herbjorg Wassmo »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s