Polars·Rat de bibliothèque

« Autopsie Whitechapel » de Kerri Maniscalco

Une nouvelle lecture inspirée et (prêtée) par Garei sur le thème du célèbre tueur londonien: Jack l’éventreur! On continue dans les romans « young adult » qui contrairement à ce que j’aurais pu penser apportent parfois de belles surprises…

wp-1488787003670.jpg

Résumé

1888, quartier Est de Londres. Depuis quelque temps, des meurtres sanglants et horribles touchent les femmes de petite vertu de Whitechapel. Une jeune femme, de bonne famille, en avance sur son temps, enquête au côté de son oncle, médecin légiste.

Mon avis

Difficile de faire du neuf et du cohérent quand on reprend un thème plus que déjà abordé: celui de Jack l’Éventreur! Et pourtant on passe un bon moment de lecture avec le livre de Kerri Maniscalco. J’ai beaucoup aimé le mélange fait par l’auteur entre faits réels et fiction. D’ailleurs à la fin de l’ouvrage, une petite partie est dédiée justement à un rappel des faits et l’auteur explique les libertés artistiques nécessaires qu’elle a prise pour son roman.

En ce qui concerne les personnages, Audrey-Rose, l’héroïne, est une jeune fille ancrée dans son siècle mais qui tente de s’affranchir de cette vision d’une jeune fille de bonne famille propre sur elle et obéissante. Elle est curieuse, ambitieuse et brave certains interdits comme le fait de suivre des cours en se travestissant en homme. Le duo qu’elle forme avec Thomas est très attachant tout comme la romance entre les 2 personnages!

Le style d’écriture est simple ce qui est plutôt normal pour un roman destiné à priori à un public adolescent. Cela n’empêche pas le livre d’être bien construit! Le récit est écrit à la 1ère personne ce qui peut être un peu déroutant. Le petit point négatif pour moi serait peut être une maladresse dans la rédaction de certains dialogues qui ne faisaient pas très vraisemblables. Mais c’est une impression qui ne concerne qu’une petite partie du récit. Autrement les scènes d’actions sont bien menées et l’on retrouve le côté frisson avec la découverte des corps ou les scènes d’autopsies.

La peur est un monstre vorace. Plus on l’alimente, plus elle a faim.

 Une jolie découverte d’un roman qui s’annonce comme le premier tome d’une série. C’est exactement le genre de roman que j’aurais aimé trouver et lire quand j’étais adolescente!

Note: 7/10

3 réflexions au sujet de « « Autopsie Whitechapel » de Kerri Maniscalco »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s