Polars·Rat de bibliothèque

On part en Louisiane dans les années 1920 avec « Carnaval » de Ray Célestin!

On continue le mois des polars avec « Carnaval » de Ray Célestin! Acheté complètement à cause de sa jolie couverture, le lieu et le contexte dépayse complètement une fois la lecture entamée…

wp-1489507705952.jpg

Résumé

En 1919, un tueur en série s’attaque aux habitants de la Nouvelle-Orléans en laissant sur les lieux de ses crimes des cartes de tarot. La panique gagne peu à peu, on évoque le vaudou, les rivalités ethniques sont exacerbées. Un policier, Michael Talbot, un journaliste, John Riley, une jeune secrétaire de l’agence Pinkerton, Ida et un ancien policier tout juste sorti de prison, Luca d’Andrea, vont tenter de résoudre l’affaire. Mais eux aussi ont leurs secrets… Alors qu’un ouragan s’approche de la ville, le tueur, toujours aussi insaisissable, continue à sévir. Le chaos est proche.

Mon avis

En avant pour une descente dans les marécages, dans une ville hétéroclite grouillante de monde avec une musique jazz en fond sonore. Ray Célestin décrit très bien une Nouvelle-Orléans dans les années 1920 avec l’ambiance chaleureuse et la joie de vivre d’un côté mais également la ségrégation et les affrontements féroces entre différentes ethnies de l’autre côté. Cette tension entre groupes de différentes origines est exacerbée par l’arrivée du Tueur à la Hache qui s’en prend à la communauté italienne.

Entre mafia, vaudou et sorcellerie, le rythme des actions s’enchaine assez rapidement. Quatre groupes de personnages vont chacun de leur côté partir à la recherche de ce meurtrier pour des raisons qui leurs sont propres. C’est peut être un des défauts que je mettrais en avant pour ma part: les personnages font cavalier seul et du coup il faut se rappeler de toutes les actions ce qui peut vite devenir assez compliqué.

Deuxième point négatif: je n’ai pas vraiment réussi à m’attacher à un ou plusieurs des personnages à part peut être Ida, la jeune secrétaire. Cependant, les personnages très différents les uns des autres sont intéressants: du flic ripou au journaliste drogué…

Le gros point fort du roman est vraiment l’ambiance de la ville d’un côté et du bayou plein de mystère de l’autre. Sachant que l’auteur s’inspire d’une histoire vraie, ce polar est bien construit et bien documenté! Certains passages comme la lettre envoyé par le tueur à la presse est une transcription du document original.

Un foyer, ce n’est pas là où on vit, mais là où on aimerait bien mourir.

Pour conclure, un premier roman néanmoins réussi même si le peu d’attachement aux personnages ne m’ont pas forcément donner envie de continuer sur le 2ème livre. De plus le gros point fort étant l’ambiance de la Louisiane, le prochain roman qui se déroule à Chicago m’attire moins en ce qui concerne le lieu.

Note: 6.5/10

9 réflexions au sujet de « On part en Louisiane dans les années 1920 avec « Carnaval » de Ray Célestin! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s