Rat de bibliothèque·Thrillers

Un classique de Stephen King : Shining !

Pour ce mois d’avril le choix du club de lecture Stephen King s’est porté sur un classique du maître, peut être son œuvre la plus connue: Shining!

20170413_192811

Résumé

Jack Torrance n’imaginait sans doute pas ce qui l’attendait le jour où il décida de postuler pour ce boulot de gardien. Il s’agissait de veiller à l’entretien de l’Overlook, un grand hôtel du Colorado, pendant la saison d’hiver, une fois l’établissement fermé à la clientèle. Il s’y installerait avec sa femme Wendy et leur jeune fils, Danny. Et dès lors, ils seraient coupés du monde…

Un isolement dont Jack a bien besoin, lui qui s’apprête à écrire un nouveau livre. Mais un isolement qui a vite raison de sa santé mentale. Il faut dire que le palace semble « possédé » pour avoir été le théâtre d’évènements dramatiques et de morts violentes. Et Danny, qui a des talents de médium, ressent bien vite le danger que les fantômes du passé font peser sur sa famille… Mais cela suffit-il à justifier la soudaine folie meurtrière de Jack?

Mon avis

L’expression « Si les murs pouvaient parler… » semble ici on ne peut plus appropriée ! Sauf que cet hôtel va un peu plus loin dans ces actions que révéler de simples secrets… Stephen King a eu l’idée de son roman Shining, l’enfant lumière après avoir séjourné au Stanley Hotel à Estes Park dans le Colorado, presque vide au cours de la nuit précédant sa fermeture pour une période prolongée.

On se retrouve prisonnier avec les personnages de cet hôtel malfaisant au beau milieu d’un massif montagneux isolé par la neige. J’ai beaucoup aimé la relation particulière entre les personnages notamment entre le fils et le père. Danny, le petit garçon, va grâce à son Don vouloir aider ses parents à faire face aux dangers de l’Overlook mais cela n’empêchera pas malgré tout son père de sombrer dans une folie meurtrière.

Et justement le personnage de Jack Torrance est très intéressant à suivre. On suit son combat contre les démons qui le guettent: les dangers de l’alcoolisme, les mauvaises ondes de l’hôtel,… Derrière les évènements surnaturels, le thème principal du roman est la désintégration de la cellule familiale, un thème souvent repris par Stephen King, ses livres foisonnant de parents destructeurs faisant peser une menace sur leur enfant. Ici, la famille Torrance doit combattre « la triple menace de l’alcoolisme, du divorce et d’une possible folie », menace renforcée par leur isolement.

Je connaissais comme beaucoup de personnes, je pense, l’adaptation faite par Kubrick. Stephen King, qui a donné son avis sur le film, l’a trouvé excellent en tant que spectateur mais mauvais en tant que romancier. En effet, en comparant les 2 œuvres on ne peut que se rendre compte des différences (parfois fondamentales) entre les 2 scénarios. Dans le roman, la transformation du père est assez lente et demeure un combat permanent alors que dans le film cet aspect est complètement perdu. En ce sens j’ai été assez déçu après le visionnage du film.

 shiningending

Déçu, Stephen King va lui-même adapter son roman sous la forme d’un téléfilm de 3 épisodes de 87 min. Il en écrira le scénario et sera également co-producteur. Ce téléfilm est l’adaptation exacte du roman: du coup pas de surprises mais on retrouve tous les éléments du livre. Paradoxalement, pour pouvoir réaliser cette mini-série, King a eu besoin de l’autorisation de Stanley Kubrick, qui a demandé en échange que King arrête de faire des commentaires publics sur son film.

Une agréable surprise de redécouvrir un des grands classiques de Stephen King!

Note: 8/10

11 réflexions au sujet de « Un classique de Stephen King : Shining ! »

  1. Le film m’a laissé de glace (sans mauvais jeux de mot) notamment parce que aucun personnage n’évolue comme tu le précise. Le père semble déjà à moitié fou avant d’y aller, la mère forte mais pitoyable et l’enfant transparent au pas possible. Du coup ton article me donne envie de lire le livre ^^

    J'aime

  2. J’avais adoré le livre lorsque je l’avais lu il y a quelques années. Il est glaçant, angoissant et je ne savais pas du tout où le récit allait m’emmener (je n’avais pas encore vu le film), d’où un sentiment d’urgence tout au long du récit. Je te rejoins : du grand Stephen King !

    J'aime

  3. Je n’ai jamais lu le livre et ni vu le film, je suis une véritable trouillarde mais toutes tes petites infos sont utiles et puis, ça me donne toujours envie de lire du Stephen King quand j’en lis des articles, alors merci d’avoir partagé ton avis.
    Belle fin de journée à toi.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s