Rat de bibliothèque·Polars

« Quand sort la recluse »: le nouveau roman de Fred Vargas!

Fred Vargas est une auteure incontournable chez moi: j’aime son univers, ses personnages, sa façon d’écrire… Donc je guette toujours avec impatience les sorties de ces livres!

Si j’avais légèrement moins aimé « Temps glaciaire » je trouve que ce nouveau roman « Quand sort la recluse » est vraiment un très bon Fred Vargas que j’ai dévoré en très peu de temps!

20170518_183539

Résumé

– Trois morts, c’est exact, dit Danglard. Mais cela regarde les médecins, les épidémiologistes, les zoologues. Nous, en aucun cas. Ce n’est pas de notre compétence. – Ce qu’il serait bon de vérifier, dit Adamsberg. J’ai donc rendez-vous demain au Muséum d’Histoire naturelle. – Je ne veux pas y croire, je ne veux pas y croire. Revenez-nous, commissaire. Bon sang mais dans quelles brumes avez-vous perdu la vue ? – Je vois très bien dans les brumes, dit Adamsberg un peu sèchement, en posant ses deux mains à plat sur la table. Je vais donc être net. Je crois que ces trois hommes ont été assassinés. – Assassinés, répéta le commandant Danglard. Par l’araignée recluse?

Mon avis

On retrouve le commissaire Adamsberg là où on l’avait laissé dans le roman précédent: en repos sur les terres islandaises. Il est rappelé à son grand désarroi à Paris pour une enquête (qui n’a rien à voir avec l’histoire!). Comme à son habitude, le commissaire va alors partir dans les « brumes » ou les « ombres » et tomber par hasard sur un article au sujet de 3 personnes mortes après avoir été piquées par une araignée, l’araignée-recluse! Or, les morsures de cette arachnide ne sont pas mortelles, mais produisent d’ordinaire une nécrose des tissus humains. Voilà le problème! Une enquête qui ne part finalement que de l’intuition du commissaire ce qui va causer des tensions importantes dans l’équipe.

– Je n’ai pas dit cela. Raconte-moi cette femme qui t’a offert une araignée morte.
– Les hommes offrent bien des manteaux de fourrure. Quelle idée. Imagine-toi serrer dans tes bras une femme qui porte soixante écureuils morts sur le dos.

Je suis toujours aussi fan du commissaire Adamsberg avec son côté « pelleteur de nuages » mais néanmoins d’une efficacité redoutable. Il le prouve d’ailleurs dès le début du roman en résolvant une enquête en 2 temps 3 mouvements. A mon avis soit on adhère tout de suite à ce personnage particulier, soit on ne rentre pas dans l’univers de Vargas! Tous les personnages de la brigade sont d’ailleurs assez particulier entre Danglard, érudit omniscient qui force un peu sur la bouteille, Voisenet, agent ichtyologue c’est-à-dire spécialiste de l’étude des poissons (on retrouve ici l’influence de son métier d’archéologue) ou encore Violette Retancourt, lieutenant d’une stature et d’une force presque inhumaine élevée au rang de déesse par Adamsberg…

Mais en même temps c’est selon moi ce qui fait le charme de l’univers de Fred Vargas, on se laisse embarquer par l’intrigue, on retrouve avec plaisir les personnages, on essaye de suivre le commissaire dans ses envolées… Bref on se laisse porter avec plaisir par la plume de Fred Vargas sur la piste des araignées-recluses, en passant par Lourdes ou encore le conte de la chèvre de Mr Seguin (et tout ces digressions finalement ont un sens dans le récit!)

« Son téléphone était tombé dans les excréments d’une brebis et la bête l’y avait enfoncé d’un coup de sabot précis, sans agressivité. Ce qui était une manière inédite de perdre son portable, et Adamsberg l’avait appréciée à sa juste valeur. »

Je ne dévoilerai rien de l’intrigue principale mais je l’ai trouvé très bien menée avec des rebondissements au fur et à mesure de l’investigation ce qui ne pousse pas le lecteur à s’ennuyer.

Je n’ai qu’une chose à dire: vivement le prochain!

Note: 9/10

13 réflexions au sujet de « « Quand sort la recluse »: le nouveau roman de Fred Vargas! »

  1. Je ne suis pas fan de l’auteure en particulier, j’avais lu pars vite et reviens tard à une époque où je ne lisais pas trop et je me rappelle avoir trouvé ça un peu sombre et un peu long pour moi à l’époque. Mais je note ton avis car mon mari aime bien 😉

    J'aime

  2. Merci pour ton avis car, très grande fan de Fred Vargas, j’attendais avec impatience de lire son nouvel opus ( que je n’ai pas encore acheté…). Je suis tout à fait d’accord avec toi: si on aime pas Adamsberg et l’univers très particulier, très décalé de l’auteur, inutile de lire ses romans…Moi, j’adore, je suis une inconditionnelle 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s